21 sept 2018 PV Compte-rendu du Conseil municipal

Conseil municipal du 21 septembre 2018

  • Approbation de la modification des statuts de la Fédération Départementale des Energies du Lot (FDEL).

La modification des statuts a été approuvée. (La délibération d’approbation n’avait pas pu être votée lors de la séance précédente du Conseil Municipal, faute de quorum).

  • Travaux en cours ou en projet :

Aux abords de la passerelle,

Un massif de fleurs sera installé sous l’ancrage de la rive gauche. Au-delà de l’aspect esthétique, cette installation a pour but d’éviter que des camions viennent heurter les câbles du pont en circulant ou en stationnant trop près des ancrages.

Côté rive droite, un espace conteneur sera aménagé, avec l’accord du Département, dans l’espace qu’il a récemment acquis pour pouvoir implanter le nouvel ancrage.

Une cale de mise à l’eau des bateaux vient d’être réalisée ainsi que l’installation d’un ponton flottant. Ces travaux ont été financés par la Communauté de Communes.

  • Aménagement des espaces publics. (jardin d’inspiration toscane sous la terrasse de la mairie et parking de la Combe de Lafon).

A ce jour, la subvention d’Etat (DETR) a été obtenue ainsi qu’une autre subvention au titre des amendes de police spécifiquement fléchée sur la partie parking du projet. Le Conseil Départemental nous a accusé réception de la demande de subvention FAST (Fonds d’Aide pour les Solidarités Territoriales) que nous avons sollicitée en la ciblant sur la partie jardin de notre projet. La décision d’attribution est attendue dans les prochaines semaines.

Si l’octroi de cette subvention départementale était confirmé, le montant des aides obtenues atteindrait les 50% et nous pourrions lancer les deux chantiers du parking et du jardin.

A noter que le niveau de subventionnement de 50% n’est pas figé et pourrait être amélioré dans l’hypothèse où la Région, également sollicitée, viendrait apporter une réponse positive à la demande que nous avons déposée au printemps.

  • Actualités de la Communauté de Communes.

a) Voie Verte.

La première phase du projet concernera les communes de la partie Ouest du tronçon, secteur où l’emprise foncière appartenait à Aqareso et a pu faire l’objet d’une cession à la CCVLV.

La traversée d’Albas est plus complexe car le tracé de cette voie verte va suivre un itinéraire différent de celui de l’ancienne voie ferrée. Aussi la réalisation des travaux dans notre commune –tout comme dans d’autres communes où la situation foncière et topographique est également particulière – sera programmée en fin d’opération.

Les propositions que l’APILVA (Association Pour l’Intégration de la Liaison Verte à Albas récemment créée) a formulées et soumises au Président de la CCVLV ont été présentées au Conseil.

Il a également été indiqué que le projet de Voie Verte initié par notre communauté de communes allait être « départementalisé » puisque, fin juin, le Conseil Départemental du Lot a souhaité donner une ampleur plus large aux projets de ce type en incluant la vallée de la Dordogne et en acceptant de les soutenir financièrement. Il a ainsi décidé de créer un syndicat mixte des Voies vertes du Lot et de subventionner les projets portés par les communautés de Communes. Il s’est engagé à prendre à sa charge 50% du coût résiduel de ces projets, c'est-à-dire après déduction des autres subventions obtenues.

b) Tourisme.

- Le territoire de notre communauté de communes associé à celui du Grand Cahors a été labellisé Grand Site d’Occitanie par la Région sous la dénomination Cahors Vallée du Lot.

Il s’agit là d’un atout supplémentaire pour l’attractivité de notre destination qui bénéficiera désormais d’une visibilité accrue et profitera des investissements promotionnels de la Région.

- En association avec les trois OTI voisins du notre, une étude a été lancée pour examiner l’intérêt d’un rapprochement pouvant aller jusqu’à une fusion des quatre Offices de tourisme existant dans le Sud du Lot - Grand Cahors, Quercy Blanc (Montcuq/Castelnau Montratier), Lalbenque/Limogne et Vallée du lot et du Vignoble – à l’image de ce qui existe chez Cauvaldor ou dans le Figeacois.

- La directrice de notre office de tourisme a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière et pour assurer son remplacement il a paru judicieux, eu égard aux projets communs déjà en cours et à l’intensification des coopérations à venir, de rechercher un accord avec l’office de tourisme du Grand Cahors. Ainsi leur directrice, Clémence Payrot, devrait prochainement prendre la direction de notre OTI conjointement à sa fonction actuelle. Sandra Vallée, collaboratrice de notre OTI, assurera, à ses côtés, la gestion quotidienne et la coordination des activités opérationnelles.

c) Taxe de séjour

Une nouvelle réglementation nationale va modifier les modes de calcul de la taxe de séjour pour les chambres d’hôtes et les gîtes non classés.

Au lieu de payer comme aujourd’hui une taxe uniforme quelle que soit le prix de la nuit, les hébergements non classés paieront une taxe de séjour qui sera fonction de leur prix.

Exemple : pour un gite accueillant quatre adultes et pratiquant un prix de 80€ par jour, soit 20€ par personne, la taxe sera de 4,50% x 20 € = 0,90 € par personne. (le taux de 4,50% indiqué ici est celui qui sera probablement adopté par la CCVLV qui doit se prononcer dans les prochains jours).

Plus le prix du gîte grimpe, plus la taxe sera élevée. Pour rester dans le système antérieur avec une taxe fixe indépendante du prix, le propriétaire devra obtenir un classement de son gîte auprès d’Atout France, l’organisme habilité à décerner ce classement.

Les propriétaires de gîtes et de chambres d’hôtes non classés sont invités à se familiariser avec le nouveau dispositif car celui-ci entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019.