PYRALE DU BUIS


 

 

Depuis 2008, la Pyralle du buis grignotte les feuilles de buis, en quelques heures il ne reste que le bois. Les feuilles ressortiront pour être de nouveau grignottées jusqu'à épuisement du plan, s'il n'est pas traité plusieures fois par an.

Cette chenille asiatique, non urticante, est toxique pour les oiseaux et n'a donc pas de prédateurs. Elle est strillée dans la longueur vert clair et foncé et noir, mesure 4/5 centimètres et semble ne se nourrir que de buis. Les nymphes, la tête en bas sont dans un cocon entre deux feuilles. Son papillon blanchâtre et bordé de noir à la lisière des ailes apparaît dès le printemps jusqu'en octobre.


Différents traitements :

Naturel par pulvérisation sous pression d'eau chaude mais il faudra ramasser toutes les chenilles tombées mais pas toutes mortes car les oiseaux ne mangeront pas et les brûler.

Ou par saupoudrage de "Terre de Diatomée" qui asphyxie les chenilles.

Traitement homéopathique en vaporisant une dilution de 5ml de Pyrale de buis " Cydalima perspectalis" dans 10 litres d'eau. Il faudra renouveler toutes les semaines jusqu'à disparition totale des chenilles que vous ramasserez avec soin.

Traitements chimiques biologiques : Le "BTK" (bacillus thuringiensis var Kurstaki), DEFIN, par exemple qui est ingéré par la chenille qui meure en quelques heures après avoir mangé les feuilles traitées. Ce traitement est inoffensif pour l'homme, les animaux, les insectes et la flore. Il faut retraiter après 10 jours.

Certains Pyrètres seraient efficaces comme "Naturen anti pucerons" ainsi que le "Reldan 22" suivi après un mois du "Decis".

Traitement chimique insecticide : "les Pyrèthrinoïdes" qui sont efficaces mais suppriment aussi les insectes utiles comme les abeilles et coccinelles.
On peut secouer les buis et ramasser un maximum de chenilles pour les ébouillanter, mais cela ne suffira pas.

Les papillons sont présents de mars à septembre. Il est donc important de traiter tôt dans la saison, par temps sec et à température supérieure à 15 degrés car les abeilles ne butinent plus à cette température. La Pyrale du buis a trois cycles de reproduction (printemps, juin, septembre).

Il est conseillé d'utiliser des pièges au phéromones (ou phérormones ou encore phérohormones) ce sont des substances chimiques comparables aux hormones, émises par la plupart des animaux et certains végétaux, et qui attirent et capturent les papillons. Ainsi ils ne pondront plus. C'est le meilleur moyen d'en venir à bout mais n'évite pas les traitements par pulvérisation.

En cas d'invasion chez vous, vous devez prévenir votre voisinage et une action collective de surveillance et de traitement sera préférable.

Les seules protection de prévention sont les voiles anti-insectes de juin à septembre ! On peut mettre des pièges qui bloqueront les papillons mâles et ce sera le signal pour traiter !

On peut aussi détruire l'hiver, les toiles cocon de fils de soie infestés de déjections verdâtres/noires, ainsi que au printemps, les pontes à la base des feuilles !

Soyez très vigilents au printemps ! Et il est inutile de raser vos buis, les feuilles ressortent si vous arrosez un peu mais régulièrement les plans qui ont été attaqués.